AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Des paumés, des caddies et un fauteuil - ft. Duncan baby sisters & Isaac

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Billy Duncan

Billy Duncan
mistakes made by a broken soul

➢ POSTS : 72 Des paumés, des caddies et un fauteuil - ft. Duncan baby sisters & Isaac 170707023617936721
➢ ÂGE : Vingt-et-un ans, même si reconnaissons-le, la barbe fait plus (17 mai 1997).
➢ SURNOM : Lily, Bibi, Bil, B, autant qu'il est possible d'avoir avec ces cinq lettres, choose your fighter.
➢ OCCUPATION : En recherche d'emploi, exploité autant que possible par le ranch familial.
➢ STATUT CIVIL : Largué et à la dérive.
➢ ATTIRANCE : Il vous jure, il est totalement hétéro, faut juste qu'il s'y remette !
➢ ASPIRATION : Reprendre une place dans le monde. Après avoir enchaîné hôpital et prison, et surtout après une adolescence chaotique, Billy cherche à trouver à se stabiliser, à se poser. Avoir un équilibre ni plus ni moins, et savoir où est-ce qu'il devait se mettre, savoir ce à quoi il était bon, et surtout, où est-ce qu'on pourrait bien le caser. Dans une famille aussi nombreuse et en vrac, il est difficile de trouver sa place, et sans de véritable modèle, on est un peu livré à soit même.

Des paumés, des caddies et un fauteuil - ft. Duncan baby sisters & Isaac Tumblr_n76y7u2tX31s65pf0o1_500
➢ QUOTE : "When I was a boy, I dreamt to be a Disney villain. Now, I'm a Duncan chair."
➢ LOGEMENT : Au ranch Duncan, avec la fratrie.
➢ RPS : Opale - Christmas Duncan - Merida, Ewen & Isaac
➢ AVATAR : Jonathan Young
➢ CRÉDITS : Avatar : Aloysia & Signature : Justayne
➢ WHO ARE YOU : Papy Shiro
➢ AUTRES VIES : RJ, Tortue Gallagher & Pocahontas
➢ INSCRIPTION : 07/11/2018
Voir le profil de l'utilisateur




Des paumés, des caddies et un fauteuil - ft. Duncan baby sisters & Isaac Empty
MessageSujet: Des paumés, des caddies et un fauteuil - ft. Duncan baby sisters & Isaac   Des paumés, des caddies et un fauteuil - ft. Duncan baby sisters & Isaac EmptyVen 29 Mar - 15:03

❝ Merida, Ewen, Isaac & Billy ❞Des paumés, des caddies, et un fauteuilLes courses ne se font pas toutes seules. C’était une des phrases que Billy avait toujours entendu de la bouche de Neil, et quand cette phrase se faisait entendre, il avait prit l’habitude de prendre ses jambes à son cou et de se réfugier dans le ranch avec les chevaux. Une fois il avait voulu l’accompagner, quand il était petit, il n’avait plus jamais voulu y retourner. Mais ça, c’était avant., même si maintenant, il ne portait toujours pas de lunettes. Maintenant, il y allait sans rechigner. Bon, il lui fallait toujours un chauffeur, parce que se trouver une voiture adaptée à son handicap et dans laquelle il pouvait ranger son fauteuil restait au-delà de ses moyens, mais il le faisait sans râler et plutôt sérieusement. Si bien qu’il ne se retrouvait jamais tout seul pour les faire, il y avait toujours un Duncan, ayant le permis, et une voiture, à ses côtés. En soit, Billy se montrait aussi indépendant qu’il lui était possible, il arrivait toujours à se débrouiller, et les courses n’étaient plus une hantise, mais un véritable plaisir, en plus de la satisfaction personnelle d’aider vraiment la famille pour quelque chose qui emmerde pas mal de monde.
Cette fois-ci… c’était à la limite douloureux, en plus d’avoir un véritable convoi avec lui. Et pas un convoi des plus simples. Étant donné que ni Neil, ni Lewis n’était disponible, qu’Angus et Opale étaient en cours, ses accompagnatrices étaient ses deux plus jeunes sœurs, pour son plus grand désespoir. Il les aimait, de tout son cœur, comme tous ses frères et sœurs, mais c’était compliqué. Il craignait vraiment que Merida ne se barre en plein milieu du centre commercial, qu’Ewen ne fasse la gueule pendant toutes les courses et de devoir appeler sa sœur aînée en panique pour lui demander de l’aide. Ce qu’il voulait bien entendu éviter, continuant obstinément de vouloir se montrer utile et non comme un boulet. S’était rajouté à joyeux bordel Isaac. Un ami d’Angus qui traînait beaucoup trop souvent au ranch pour son propre bien-être, que Billy appréciait pas mal, en grosse partie parce qu’Isaac prenait à cœur de lui remonter le moral. Pour une raison qui lui était obscure. Sans doute parce qu’il avait vu dans son regard le désespoir, Isaac avait tenu à les accompagnés. Deux jeunes adultes, sur le papier en tout cas, deux adolescentes, ça allait forcément le faire, non ?

Par un miracle inconnu de provenance et de religion, les courses s’étaient relativement bien passées. Peut-être parce que les sœurs étaient ensemble dans la même galère avec leur frère à roulettes qui tentait de se montrer le plus avenant possible, trop maladroitement possible, ou parce qu’Isaac était là pour faire le tampon, ou encore parce que Ewen était moins hostile envers Billy à cause justement de ses tentatives parfois puérile ? Nulle ne le saura jamais. Sauf qu’un problème de taille les attendaient à la sortie : les courses en elles-mêmes. Ils avaient chacun deux gros cabas bien remplies, plus qu’encombrants, l’ancien taulard ne se voyait pas de monter avec tout ça dans un bus pendant une heure de pointe avec ses sœurs. Il avait eu alors deux idées, soit ils attendaient le prochain bus qui serait bien moins rempli que l’imminent, leur permettant alors de prendre place plus tranquillement, ou il faisait appel à la mère de Ruby, lui demandant un service pour une fois en prenant une partie des courses, ainsi que Merida et Ewen, persuadé qu’elles préféreraient rentrer le plus tôt possible. Sauf qu’elles n’accepteraient sans doute pas de se retrouver avec son ex, une presque étrangère à leurs yeux, et il n’allait certainement pas les laisser toutes seules dans le bus…

« Je vous propose qu’on attende le prochain, sinon ça va être super galère… Je sais, je sais, ça va être long, mais ça sera mieux que de se serrer avec tout ça pendant une demie heure, non ? »

Très sincèrement, aux yeux de Billy, il était beaucoup plus simple d’aborder des loubards sous les douches de la prison armés de clous plutôt que les deux adolescentes. Elles lui faisaient peur, presque, et il était persuadé qu’elles le savaient. De Merida surtout. Il avait déjà entendu les reproches qu’elle leur faisait à tous, surtout les siennes, il les comprenait… mais n’avait rien de concret pour lui prouver le contraire. Avec un sourire désolé, il déposa les deux cabas en équilibre sur ses jambes contre le poteau repère de l’arrêt de bus, pour les masser juste après. Il jeta ensuite un petit regard demandeur d’aide à Isaac, qu’il l’aide à trouver une solution pour les faire patienter.

« Sauf si tu connais un uber qui aurait un semi remorque ? »
© 2981 12289 0


______


Knock knock let the Devil inI probably ruined your parents' life
And your childhood too.
Revenir en haut Aller en bas
Ewen Duncan

Ewen Duncan
lost in the fog

➢ POSTS : 189 Des paumés, des caddies et un fauteuil - ft. Duncan baby sisters & Isaac Mackenzie-foy-gif-2018
➢ ÂGE : dix-huit ans et toutes ses dents pour mordre (01.04.2001)
➢ SURNOM : Ewy, Kenny, Nocha
➢ OCCUPATION : Lycéenne
➢ STATUT CIVIL : La septième (si, ça passe)
➢ ATTIRANCE : Masculins ou Féminins, tant que ce sont des personnages de papier
➢ LOGEMENT : Ranch familial
➢ AVATAR : MacKenzie Foy
➢ CRÉDITS : Gingerbread (vava) / Anaëlle (sign)
➢ WHO ARE YOU : Marie/Rinne
➢ INSCRIPTION : 04/03/2019
Voir le profil de l'utilisateur




Des paumés, des caddies et un fauteuil - ft. Duncan baby sisters & Isaac Empty
MessageSujet: Re: Des paumés, des caddies et un fauteuil - ft. Duncan baby sisters & Isaac   Des paumés, des caddies et un fauteuil - ft. Duncan baby sisters & Isaac EmptyVen 5 Avr - 22:46

❝ Merida, Ewen, Isaac & Billy ❞Des paumés, des caddies, et un fauteuilAh les courses. LE truc qui était une véritable galère quand vous étiez une famille nombreuse. Et que vous ne rouliez pas sur l'autre l'or. Ewen avait arrêté de compter les "non chérie on ne peut pas c'est trop cher" de Neil lorsqu'elle était gamine. Et puis la naine était arrivée et ben là évidemment on avait de l'argent pour les couches, les biberons et toutes les autres merdes nécessaires à un braillard. Bref les courses c'était nul. A part si ça impliquait une librairie. Ou un salon du livre. Ou une bouquinisterie. Bref, si des ouvrages étaient concernés, Ewen irait même en courant (à petites foulées pas rapides mais avec motivation quand même). Mais des courses de nourriture... Sachant que toutes les cochonneries étaient plutôt chères et donc non possible pour leur bourse... Mouais fallait vraiment que ce soit par obligation.

D'habitude, Ewen esquivait la torture mais là... Qui pouvait laisser Billy partir tout seul sur son bolide faire des courses ? Pour une ou deux personnes okay. Mais pour la famille Duncan ? C'était limite non assistance à personne en danger ce truc. Et puis Billy n'était pas revenu depuis assez longtemps pour la soûler alors elle l'aimait bien. Bon, en vérité, elle aimait tous ses frères et sœurs, plus ou moins selon les moments et les conneries qu'ils faisaient. Mais Billy, c'était différent. C'était un peu un retour en arrière. Comme si elle avait trois ans de moins et qu'elle se rendait un peu moins compte qu'ils étaient tous totalement barrés. Bref Billy c'était okay. Merry c'était encore mieux. Sans mentir, Merry était sa préférée de la famille. La seule personne qui lui était liée par le sang et qui paraissait censée. Amen. Isaac s'était incrusté et bah, elle appréciait Isaac. Il lui ramenait à manger et il la faisait rire.

Mais si le groupe n'était pas trop pourri, les courses restaient des courses. C'était chiant, c'était long et c'était lourd. En plus, ce n'était pas des livres. En gros, elle avait hâte de rentrer. Hâte, hâte, hâte. Aussi le bus bondé et la proposition de son frère lui firent froncer le nez.

« Je vous propose qu’on attende le prochain, sinon ça va être super galère… Je sais, je sais, ça va être long, mais ça sera mieux que de se serrer avec tout ça pendant une demie heure, non ? »

Mieux ? Mouais c'était vite dit ça ! Sur le point de protester, elle referma la bouche en voyant son aîné se masser les jambes. Okay c'est sûr qu'un bus bondé avec Billy, son fauteuil et les courses, c'était pas gagné. Roh sérieusement, entre la peste et le choléra ? Rien ne pouvait être simple avec cette famille ? Elle poussa un gros soupir et haussa les épaules.

"Ouais si tu veux. De toute manière c'est pas comme si on avait vraiment le choix si ? J'imagine qu'aucun de vous n'a de licorne qui vole sous la main ?"

Savait-on jamais. Peut-être que Billy avait appris à invoquer des licornes en prison. Bon, au vu de la question à destination d'Isaac, pas de licorne. Et dire que son livre en cours l'attendait bien sagement sur sa table de chevet.

"Si j'avais su qu'on allait poireauter comme des cons, j'aurai pris un bouquin... Parce que j'imagine qu'on peut pas tous grimper avec les courses sur ton bolide ?"

Bah à défaut de licorne, ils avaient toujours le fauteuil roulant ! Une sœur sur chaque genou, les courses en équilibre au dessus puis encore au-dessus et euh, Isaac qui poussait. Voilà. C'était un bon plan ça non ?

"Je voudrais pas dire mais c'est quand même une belle organisation de merde. Duncanisé quoi."

Et chez Ewen, quand quelque chose était Duncanisé, ça voulait tout dire.
© 2981 12289 0


______
books, animals and writing
Revenir en haut Aller en bas
Merida Duncan

Merida Duncan
lost in the fog

➢ POSTS : 87 Des paumés, des caddies et un fauteuil - ft. Duncan baby sisters & Isaac Ebcde62624648b0c44e49879428e45a1
➢ ÂGE : 15 ans (31/10/03)
➢ SURNOM : Merry
➢ OCCUPATION : Collégienne
➢ ATTIRANCE : Don't know & don't care.
➢ ASPIRATION : En résumé :
- (se) prouver qu'elle a autant (si ce n'est plus) de valeur que les membres de sa famille.
- réussir à quitter San Francisco.
- retrouver sa mère.
➢ LOGEMENT : Ranch des Duncan
➢ RPS :
➢ AVATAR : Sadie Sink
➢ CRÉDITS : Ava Zehrina :B // Signature YOU_COMPLETE_MESS
➢ WHO ARE YOU : Zehrina, aka Nutt's
➢ INSCRIPTION : 04/03/2019
Voir le profil de l'utilisateur




Des paumés, des caddies et un fauteuil - ft. Duncan baby sisters & Isaac Empty
MessageSujet: Re: Des paumés, des caddies et un fauteuil - ft. Duncan baby sisters & Isaac   Des paumés, des caddies et un fauteuil - ft. Duncan baby sisters & Isaac EmptySam 20 Avr - 16:28

❝ Merida, Ewen, Isaac & Billy ❞Des paumés, des caddies, et un fauteuil


Ce jour là aurait pu être une belle journée. En fait, c'était même plutôt bien parti pour : pas de cours, un soleil qui chauffait timidement le ciel de San Francisco (et honnêtement, il n'en fallait pas plus car sinon la peau de la rouquine flambait rapidement, façon vampire)... Merida avait donc supposé qu'elle passerait une agréable journée, tranquille dans un coin de pâture ou à faire une activité un tant soit peu intéressante. Elle était même bien partie pour suivre ce programme de glandouille salvatrice, jusqu'à ce que la voix de Neil lui parvienne du bas de l'escalier alors qu'elle enfilait un tshirt. « Merry, dépêche toi ! C'est ton tour d'aller aux courses ! ». Une insulte marmonnée fusa des lèvres de la jeune fille, mais elle se retint bien de l'annoncer à plus haute voix. Sans une réponse pour sa sœur, elle se contenta de finir de s'habiller rapidement et descendit au rez-de-chaussée pour rejoindre la fine équipée qui l'attendait de pied ferme... et même de roue ferme si on peut dire. Son humeur déjà fragile vira totalement au maussade quand elle analysa ceux qui allaient devoir sacrifier leur temps pour nourrir la bouche des autres Duncan. Seule Ewen relevait le niveau et pourrait rendre l'expérience un brin supportable, mais sérieusement... Billy ?! Okey, il voulait sûrement se rendre utile mais là, il ne serait qu'un poids de plus dans cette corvée. A vouloir faire son intéressant et son serviable, on finit par devenir une gêne sans s'en rendre compte. Et puis, Isaac semblait déterminé à les accompagner puisqu'il patientait sagement aux côtés des deux autres au moment où elle les avait rejoints. Comme s'ils avaient besoin de sa pitié... Mais Merida était fatiguée, elle n'avait pas envie de se battre et elle se contenta d'un long soupir pour toute remarque, avant de démarrer le cortège qui avait rejoint le bus qui les emmènerait en enfer.

Elle avait vu s'écouler le temps comme autant de boîtes de conserves et d'ingrédients qui remplissaient les cabas de courses. C'était une vraie plaie à faire, et après, il y aurait encore tout le rangement à faire dans la maison. Super. Autant dire qu'on en avait pas fini avec ça... Et tout ça la blasait tellement que finalement, elle ne chercha même pas à redire quoi que ça soit. Si elle se taisait, y'avait peut-être une chance que tout ça s'achève plus vite. Mais le détail que Merry avait oublié dans son calcul de la perte de temps qu'impliquaient les courses... c'était qu'il fallait revenir avec les courses. Et qu'ils étaient venus en bus, génies qu'ils étaient. Alors quand ils s'approchèrent de l'arrêt et virent un bus archi blindé arriver, elle savait que sa patience allait atteindre ses limites. Et ce qu'annonça Billy ne lui plut vraiment pas :

« Je vous propose qu’on attende le prochain, sinon ça va être super galère… Je sais, je sais, ça va être long, mais ça sera mieux que de se serrer avec tout ça pendant une demie heure, non ? » Il se tourna vers Isaac et ajouta : « Sauf si tu connais un uber qui aurait un semi remorque ? »



Un autre long soupir s'extirpa de sa poitrine et elle roula les yeux vers le ciel. Personne n'avait eu l'idée de se dire avant cet instant qu'envoyer un infirme avec un débile et deux ados sans voiture en courses pour 8, c'était « super galère » ?! Sérieusement, cette famille était vraiment à chier. Elle écouta distraitement son aînée répondre au frère :

"Ouais si tu veux. De toute manière c'est pas comme si on avait vraiment le choix si ? J'imagine qu'aucun de vous n'a de licorne qui vole sous la main ?"

Cette phrase lui arracha un léger rictus amusé, mais qui fut très bref. S'il y avait eu quelque chose de magique dans la vie, nulle doute que sa famille aurait été possédée par un monstre gluant et puant plutôt qu'aidée par des jolies créatures à cornes. Dans d'autres circonstances, elle aurait peut-être suggéré une girafe à Ewen, mais là elle n'avait pas envie de rire. Du moins pas ouvertement devant les deux autres, et puis les sacs de courses lui faisaient mal aux poignets.

"Si j'avais su qu'on allait poireauter comme des cons, j'aurai pris un bouquin... Parce que j'imagine qu'on peut pas tous grimper avec les courses sur ton bolide ? Je voudrais pas dire mais c'est quand même une belle organisation de merde. Duncanisé quoi."

Ah, ça, si elle avait su, Merida aurait pris aussi son Mp3 pour éviter d'avoir à parler avec les autres en attendant un bus moins plein. Parce que là, des solutions, elle n'en voyait pas des tas. A part effectivement poireauter comme des idiots. Heureusement qu'ils avaient pas trop pris de surgelés.  Mais la perche était trop belle et Merry en avait marre de contenir ses humeurs, alors en larguant ses  sacs elle cracha à ses compagnons d'infortune :

« - Orga... nisa... Quoi ? T'en demandes un peu beaucoup là Ewen non ? T'as vraiment cru qu'un « adulte » Duncan savait utiliser ses neurones plus de trois minutes ? Ton espoir m'impressionne toujours... »

Elle se massa le cou dans un geste nerveux, tentant de ne pas devenir trop agressive dans ces propos (même si c'était peut-être un peu tard maintenant). Ce que ça la soûlait bon dieu ! Et l'autre là, qui restait les bras ballant à attendre on ne savait pas quoi...

« - Et toi au lieu de traîner avec Angus, tu t'es jamais dit que tu pourrais bosser plus et te payer un permis ? Au moins on t'aurait dans les pattes pour une bonne raison pendant les courses. »


Raaah, c'était plus fort qu'elle, même si une part d'elle se disait qu'elle y allait un peu fort là. Mais elle n'avait pas envie pour autant de s'excuser. Après tout, être gentille ça va bien 5 minutes mais au bout d'un moment faut arrêter de prendre les gens pour des cons. Et tant pis si elle froissait les sensibilités ou si ça partait en dispute.

© 2981 12289 0

@Isaac Jefferson @Billy Duncan @Ewen Duncan   avec mes excuses pour le retard ^^'

______
You are a dark star...Nothing lasts forever, even the stars will loose their luster returning to dust. Where are you now ?
Are you proud of the life you wasted ?
Revenir en haut Aller en bas
Isaac Jefferson

Isaac Jefferson
smiley face ;)

➢ POSTS : 46 Des paumés, des caddies et un fauteuil - ft. Duncan baby sisters & Isaac 3196451227_1_4_mouieO0Z
➢ ÂGE : 22 ans (et demi !).
➢ SURNOM : Zac, le plus souvent ; Zaza pour Blake.
➢ OCCUPATION : Bosse dans un café et effectue des remplacements dans le domaine de la musique de temsp en temps.
➢ STATUT CIVIL : Célibataire, il butine ici et là sans être jamais vraiment sérieux.
➢ ATTIRANCE : Tout ce qui lui procure un brin de joie. (Quelqu'un le rend particulièrement heureux, mais rien à voir, bien sûr)
➢ LOGEMENT : Parkmerced #153. Avec sa soeur Joan et son neveu de 3 ans, Blake.
➢ AVATAR : Ross Lynch
➢ WHO ARE YOU : Lulu
➢ INSCRIPTION : 06/03/2019
Voir le profil de l'utilisateur




Des paumés, des caddies et un fauteuil - ft. Duncan baby sisters & Isaac Empty
MessageSujet: Re: Des paumés, des caddies et un fauteuil - ft. Duncan baby sisters & Isaac   Des paumés, des caddies et un fauteuil - ft. Duncan baby sisters & Isaac EmptyMer 1 Mai - 15:17

❝ Merida, Ewen, Isaac & Billy ❞Des paumés, des caddies, et un fauteuilIsaac s'était pointé au ranch sur un coup de tête, simplement car il avait eu envie de voir Angus. Angus qui, contrairement à lui, poursuivait des études et qui s'avéra donc tout naturellement être absent, puisqu'il était en cours... Loupé pour loupé, il avait traîné un peu, discuté avec Billy, et une chose en amenant une autre, il s'était retrouvé à proposer son aide pour la mission qui allait les occuper pendant quelques heures, Billy et lui, mais aussi Ewen et Merida. Wouh, une sortie en ville avec les petites Duncan, c'est la fête ! Ou pas, vu la tronche tirée par les deux concernées.
Ils avaient divisé la liste de course afin d'aller plus vite, et s'étaient rejoints pour réunir leurs emplettes par la suite. C'était à peu près à ce moment là qu'Isaac avait réalisé que des courses pour une famille de huit, ce n'est pas franchement la même chose que des courses pour une famille de deux et un quart de mini portion. Ouais, quand même. Et qu'effectivement, ils risquaient d'avoir un problème de logistique de taille, quand bien même ils étaient quatre à prêter main forte.
Cependant, cela restait tout de même dans les limites du possible, alors il ne se prit pas forcément plus la tête que cela. Ils verraient bien comment cela se passerait.

Et cela se passa de la façon suivante : avec Billy qui propose d'attendre un peu avant de prendre le bus de façon à ne pas finir en purée avec les courses. En effet, Isaac ne connaissait personne qui puisse leur faire gracieusement le taxi, à tous les quatre, le fauteuil et leurs emplettes du jour, ce qu'il signifia d'un hochement de tête négatif et d'un « Désolé mec. » Ce à quoi, Ewen proposa une solution tout à fait plausible à base de licorne qui vole, ce qui arracha l'ombre d'un sourire à Merida, et l'amusa grandement, pour sa part.

« J'ai beau être du côté arc-en-ciel de la Force, je n'en ai toujours pas attrapé. »

Et non, il ne parlait pas de ses cheveux. Tandis que Ewen continuait à râler, il laissa ses yeux traîner sur le parking, quelque peu dissipé. Il fut surtout ramené à la réalité par Merida, qui se décidait à ouvrir la bouche pour.... râler, à croire que c'était de famille.

« Je connais au moins un Duncan qui sait utiliser ses neurones plus de trois minutes... » se permit-il de répondre, haussant les épaules. Oui, Angus, on pense à toi.

La remarque ne tomba pas dans l'oreille d'une sourde, mais lui valut surtout de la voir se retourner contre lui, dans une remarque acerbe qui laissait entendre qu'il aurait mieux faire de la fermer, oui, mais surtout qu'il n'était pas le bienvenu. Okay...

« Woooh faudrait songer à se tripoter plus souvent, ça aide contre la frustration hein. »

Ouais bon, c'est pas un truc à dire à une gamine il parait mais ça va, elle avait genre quinze ans, et ça faisait longtemps qu'elle devait entendre pire. Enfin, à priori.
Il ne s'embêta pas à se défendre personnellement, préciser qu'il était généralement au Ranch sur invitation, ou expliquer qu'il bossait déjà comme un forcené mais que justement, il avait d'autres choses à prioriser avant de songer à un permis. Genre. Bouffer. Il n'avait pas besoin de la pitié de la gosse, n'avait jamais conçu sa vie de cette façon.
Et puis, il aurait oublié le pic dans moins de deux minutes. Ça ne servait à rien de s'attarder dessus et de s'enfoncer dans la négativité.

« Voyons le côté positif des choses : il fait super beau, on est bien, et en plus de ça !! » un écart sur la droite, il laisse un sac de course au sol pour attraper quelque chose de brillant (allez, faites que ce soit pas un bouchon de bière) « En plus de ça on a gagné un dollar ! C'est le début de la fortune, imaginez tout ce qu'on va pouvoir faire avec ça... » Oui, il exagère. On fait ce qu'on peut pour tirer un sourire de ces trois faces, là. « Genre, acheter deux bouquins d'occaz'. »

Petite poussée de l'épaule vers Ewen. Allez, allez. Un sourire ? Oui ? Non ?...
:copyright: 2981 12289 0

Revenir en haut Aller en bas
Billy Duncan

Billy Duncan
mistakes made by a broken soul

➢ POSTS : 72 Des paumés, des caddies et un fauteuil - ft. Duncan baby sisters & Isaac 170707023617936721
➢ ÂGE : Vingt-et-un ans, même si reconnaissons-le, la barbe fait plus (17 mai 1997).
➢ SURNOM : Lily, Bibi, Bil, B, autant qu'il est possible d'avoir avec ces cinq lettres, choose your fighter.
➢ OCCUPATION : En recherche d'emploi, exploité autant que possible par le ranch familial.
➢ STATUT CIVIL : Largué et à la dérive.
➢ ATTIRANCE : Il vous jure, il est totalement hétéro, faut juste qu'il s'y remette !
➢ ASPIRATION : Reprendre une place dans le monde. Après avoir enchaîné hôpital et prison, et surtout après une adolescence chaotique, Billy cherche à trouver à se stabiliser, à se poser. Avoir un équilibre ni plus ni moins, et savoir où est-ce qu'il devait se mettre, savoir ce à quoi il était bon, et surtout, où est-ce qu'on pourrait bien le caser. Dans une famille aussi nombreuse et en vrac, il est difficile de trouver sa place, et sans de véritable modèle, on est un peu livré à soit même.

Des paumés, des caddies et un fauteuil - ft. Duncan baby sisters & Isaac Tumblr_n76y7u2tX31s65pf0o1_500
➢ QUOTE : "When I was a boy, I dreamt to be a Disney villain. Now, I'm a Duncan chair."
➢ LOGEMENT : Au ranch Duncan, avec la fratrie.
➢ RPS : Opale - Christmas Duncan - Merida, Ewen & Isaac
➢ AVATAR : Jonathan Young
➢ CRÉDITS : Avatar : Aloysia & Signature : Justayne
➢ WHO ARE YOU : Papy Shiro
➢ AUTRES VIES : RJ, Tortue Gallagher & Pocahontas
➢ INSCRIPTION : 07/11/2018
Voir le profil de l'utilisateur




Des paumés, des caddies et un fauteuil - ft. Duncan baby sisters & Isaac Empty
MessageSujet: Re: Des paumés, des caddies et un fauteuil - ft. Duncan baby sisters & Isaac   Des paumés, des caddies et un fauteuil - ft. Duncan baby sisters & Isaac EmptyDim 19 Mai - 1:17

❝ Merida, Ewen, Isaac & Billy ❞Des paumés, des caddies, et un fauteuilIl faut croire que chez les Duncan, on aimait se faire du mal, une famille masochiste. En plus, Billy vivait avec un malaise certain envers toute sa fratrie, mais aussi avec une peur constante. La peur de sa propre fille, ce petit bout de chou curieux et toujours en demande d’attention, la peur de la parentalité et la peur des deux dernières Duncan. Quand il se retrouva face à la réalité, face à la merde sans nom qu’était de transporter des courses pour une famille de neuf (les deux petites, Charlie et Ruby, comptaient pour une demie portion chacune) dans les transports… il aurait pût fondre en larme. Une partie de lui essayait de relativiser en disant que même s’il avait eu une voiture adapté à son fauteuil (et son handicap), elle n’aurait pas été assez grande pour tous et les courses.

Les réflexions de ses sœurs, même si en soit celles de Kennocha… non Ewen, n’étaient pas si dures que ça, pas aussi douloureuses que celles de Merida. La petite dernière passait sa colère et sa frustration sur eux, les deux débiles soit disant adultes qui n’avaient pas prévu ça. Même si c’était fortement injuste par rapport à Isaac qui n’était là que pour aider après tout. Heureusement, il ne se laissait pas abattre par la boule de colère rousse qu’était l’adolescente. Il lâcha plutôt une connerie qui fit grimacer Billy, et qui n’avait aucunement envie d’imaginer sa petite sœur, ni aucune de ses sœurs en fait, en train de se « tripoter ». Et ses frères non plus, au passage. L’image méritait que le blondinet se fasse rouler sur les pieds. Poussant un soupir, il l’observa sonder le parking comme on cherche une lentille de contact perdue, pour revenir avec un pauvre petit dollar. L’ancien taulard lâcha un petit rire nerveux.

« Le début de la fortune, ouais… C’est déjà énorme pour nous. »

Le pire, c’est qu’il n’avait pas grand-chose à dire de plus, il se sentait assez mal pour ne pas en rajouter et recevoir un autre retour de flamme de la part de Merida. A la place, il jouait nerveusement avec ses roues, faisant avancer et reculer son fauteuil par la même occasion. Vite, leur trouver une occupation en attendant le bus, leur trouver un truc qui pourrait les faire tenir, leur occuper l’esprit. Il n’était pas doué pour ça, pas quand il n’avait pas son ukulélé en tout cas. Et pourtant, là, un petit air joyeux aurait peut-être bien détendu l’atmosphère. Un petit Somewhere over the Rainbow pour rester dans le thème des licornes et de l’arc-en-ciel. Lewis, si tu nous entends, envoie nous des paillettes.

Billy commençait à sentir une légère pression dans la poitrine, l’angoisse, il l’avait assez ressentit en prison pour la reconnaître, se faisant de plus en plus présente à mesure que les secondes et minutes défilaient. Le psy, enfin le pseudo psy, de la prison disait toujours qu’il fallait mieux exprimer son ressentit plutôt que de le garder pour soit, mais particulièrement dans ce cas-là, il doutait sincèrement que ça aide à détendre les choses.

« Je sais que c’est merdique, j’en ai bien conscience, mais on n’a pas d’autre choix que de faire avec. A moins que vous ne vouliez marcher jusqu’au ranch avec les courses ? Faut prendre notre mal en patience. »

Le jeune homme aurait bien ajouté que ce n’était rien une demie-heure, une heure, à côté de trois ans d’enfermement… mais là encore, ça ne les sortirait pas du bourbier. Qu’est-ce qu’il ne donnerait pas pour pouvoir se arrer en courant loin de tout ça. Même si ce genre de pensée ne dure jamais bien longtemps, juste le temps de passer ses nerfs psychologiquement. Lançant un nouveau regard sur les parking, une petite idée lui vint à l’esprit, bien que ce ne soit pas forcément la meilleure idée du siècle, bien que techniquement, ce ne soit pas un crime. Avant de faire la boulette du siècle et de perdre le tout petit morceau de respect que ses sœurs avaient encore pour lui, le numéro cinq s’approcha d’Isaac, tirant sur son bras pour qu’il soit à sa hauteur et lui dit :

« Et si on empruntait des caddies ? On les emprunte pour mettre les courses et Merida dedans, et on rentre ? Bon, on arrivera sans doute pas plus vite, mais au moins, y a pas besoin de porter à bout de bras les sacs ? »

Ce n’était ni brillant, ni lumineux, encore moins intelligent, mais ça valait le coup de proposer. Billy s’en serait voulu de ne pas essayer de trouver une solution, ne serait-ce que pour ses cadettes, quand bien même elles trouvaient ses propositions merdiques, et qu’il ait toujours cette peur de leur réaction. Les yeux pas tellement chargés d’espoir, il relâcha Isaac, regardant vite fait ses yeux avec un sourire qui se voulait encourageant. L’objectif était de pouvoir rentrer au plus vite chez eux, et si en plus, il pouvait donner le sourire à ses cadettes, ce serait le bonus ultime. Enfin, ça, c’était l’objectif parfait. Si la perfection était atteignable pour un Duncan, bien sûr.
:copyright: 2981 12289 0


______


Knock knock let the Devil inI probably ruined your parents' life
And your childhood too.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Des paumés, des caddies et un fauteuil - ft. Duncan baby sisters & Isaac Empty
MessageSujet: Re: Des paumés, des caddies et un fauteuil - ft. Duncan baby sisters & Isaac   Des paumés, des caddies et un fauteuil - ft. Duncan baby sisters & Isaac Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Des paumés, des caddies et un fauteuil - ft. Duncan baby sisters & Isaac

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FOGGED UP ✦ CITY BY THE BAY :: SAN FRANCISCO, CITY BY THE BAY :: DOWNTOWN :: WESTFIELD-