AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 jet black heart (robyn)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Robyn Howell
pride and prejudice

➢ POSTS : 172
➢ ÂGE : Vingt-quatre ans.
➢ OCCUPATION : En dernière année d'études de droit pénal à Stanford.
➢ STATUT CIVIL : Pas intéressée, merci.
➢ ATTIRANCE : Les hommes, malheureusement.
➢ LOGEMENT : L'appartement #93, Downtown.
➢ RPS :
➢ AVATAR : Zendaya Coleman
➢ WHO ARE YOU : rena
➢ AUTRES VIES : Alex & Ashton.
➢ INSCRIPTION : 12/01/2018
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: jet black heart (robyn)   Dim 14 Jan - 22:29



Robyn Howell
Everybody’s got their demons, even wide awake or dreaming
Identité : Robyn Maia Howell. Surnom : Au plus loin que je me souvienne, mon père m'a toujours appelée sa Princesse, un surnom qui vient naturellement lorsqu'on est l'unique fille de la fratrie. Mes frères ont repris l'idée d'ailleurs, mais le ton moqueur n'est jamais loin. Pour le reste, appelez-moi par mon prénom, ce sera amplement suffisant. Age : Vingt-quatre ans. Je suis née le 15 Août 1993 à Houston, Texas. Oui, comme Beyoncé. Métier : En fin d’études de droit pénal à l’université de Stanford, mais aussi stagiaire dans un des plus prestigieux cabinets d’avocats de la vile. Statut civil : Célibataire et c'est très bien comme ça. J'accorde peu de crédit à l'amour de toute manière, c'est réservé aux élites ce bonheur-là. Orientation sexuelle : C'est pas faute d'essayer et d'être allée voir ailleurs hein, mais je crois être condamnée à n'aimer que les hommes. À mon plus grand damne. Groupe : Money Power Glory. Scénario ou inventé : Inventé. Est-ce un double-compte : Oulah oui, un TC même ! Ici Alex.

Aspiration : Mon ambition est la même depuis onze ans : boucler mes études de droit afin de devenir une des meilleures juges pénales de la région. Je veux le pouvoir, je veux du changement. Je veux la justice. Justice pour toutes les victimes et leur proches, aussi nombreux soient-ils. Ma vie est entièrement consacrée à la réalisation de ce simple objectif. À l’heure actuelle, le reste – un mari, des gosses, un labrador – m’importe peu.


Are you fogged up?
1. Née à Houston, Texas (baby), j'ai grandi benjamine d'une fratrie de trois, choyée par des parents tendres et aimants. Une position dont je ne me cache pas d'avoir profité, entre les gâteries d'un père complètement gâteau et les complicités partagées avec une mère comblée. Une enfance sans obstacle majeur, comme le beau temps avant l’orage. 2. Il a suffit d'une nuit pour tout changer. Lors de l’année de mes treize ans, ma mère est décédée lors d’un accident de voiture impliquant un chauffard en état d’ivresse avancée. On n'a jamais attrapé le type qui s'est enfuit sans même s'arrêter. Dans ma toute jeune vie, cet épisode marque un tournant décisif. L’ado réservée que j’étais dû grandir d’un coup, épauler le père noyé de chagrin dont la femme avait été prise si violemment. Remplir l’espace abandonné au prix du deuil que je n’ai jamais pu faire. 3. À partir de ce moment, mon plan de carrière était tout tracé. Je deviendrai magistrate, celle qui envoie les salopards derrière les barreaux d'un claquement sec de son marteau. J'ai déjà un pied dans le métier, avec un père militaire à la retraite et un grand-père ex-juge à la Cour Suprême. Mais je veux me forger mon propre nom, gravir les échelons et arriver au sommet sans l'aide de qui que ce soit. 4. Au prix d'efforts acharnés, j'ai réussi à obtenir une bourse pour la prestigieuse université de Stanford, en Californie, afin d'y poursuivre mes études de droit. Je déménage donc à San Francisco, imitant mes deux frères quelques années plus tôt. 5. Quelques garçons, mais jamais de relation sérieuse. Une exception à la règle cependant, en troisième année : il était charismatique, attentionné, casse-cou, charmeur. Une histoire passionnée qui dura un temps avant de prendre fin sur un coup de tête du concerné. Le cœur que je lui avais si précieusement confié fut piétiné, sans une once de pitié. Depuis ce n'est qu'un enchaînement de refus de ma part, préférant ne pas perdre de vue mes objectifs pour les beaux yeux d'un abruti. 6. Le sarcasme dont je fais preuve est aussi une sorte de carapace inavouée que je me suis construite au fil des années. Eviter la douleur. Défendre mon âme. Protéger mon cœur à tout prix d’individus mal intentionnés. J’en ai déjà fait l’expérience, dorénavant c’est terminé. Peu de gens se voient accorder ma confiance et quand c’est le cas, elle n’est jamais totale. Pourtant, cet aspect extérieur aux apparences inébranlables cache des démons aux ailes noires, une tempête ne demandant qu’à tout ravager sur son passage. Craintes, doutes, douleurs passées, tous se manifestent par le biais de crises d’angoisse imprévisibles. Des moments de vulnérabilité que je suis loin d’assumer. 7. Suivre une mode ou un avis majoritaire, c’est un délire que je porte en sainte horreur. Si j’ai l’occasion d’aller à contre-courant, je ne manquerais pas ma chance, quitte à m’enfoncer dans mes torts. Lors d’un débat c’est marche ou crève, je défendrais mon opinion jusqu’à la tombe même s’il est complètement infondé. Je m’en rendrais compte en cours de route évidemment, mais plutôt m’arracher un bras que de l’avouer. Ma fierté n’a d’égal que mon esprit de compétition. 8. Les jeux-vidéos constituent mon hobby secret, un passe-temps que je sais futile mais pourtant tellement libérateur. Console en main, c’est comme si le monde se mettait en pause et me laissait respirer le temps d’une partie ou deux. Je me plie également à une discipline sportive stricte : un jogging matinal quotidien et quelques heures de danse le weekend, pour décompresser. Des activités solitaires, en accord avec mon tempérament insociable que seuls quelques élus triés sur le volet arrivent à supporter. 9. Très honnête et franche, je n’hésite jamais une seconde à dire ce que je pense, aussi brutal que ce soit. C’est probablement mon trait de caractère le plus fort et celui qui me rend intimidante selon certains, insensible pour d’autres. Mais très clairement, je me fous pas mal de l’opinion d’autrui. 10. Si ce n'est pas mon physique maigrelet qui me sortira de situations déplaisantes, je peux toujours compter sur ma répartie mordante et les piques bien placées. Je suis tout-à-fait capable d'aller déterrer de brûlants dossiers histoire de bien pourrir votre réputation slash estime - à la Regina George - si vous me chercher des noises. Je conseille pas. Même mes frangins plutôt très taquins ont appris que la petite princesse savait parfaitement se servir de ses griffes aiguisées.




Pseudo/Prénom : rena, mais personne ne s'appelle par son pseudo, let's face it. Du coup, Marie. Age : 20 ans, toujours. Pays : France baby. Avatar : Zendaya chérie. Rang : Pride and prejudice. Comment as-tu connu le forum ? Je passe. Qu'en penses-tu jusqu'ici ? Ça va, ça va... Imhotep. Un dernier mot ? JE VOUS AIME TOUS OKAY.  




Code:
<pris>zendaya coleman</pris> ▲ robyn howell

______

ALL WAS GOLDEN
when the moon fell in love with the sun, all was golden in the sky, all was golden when the day met the night.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Robyn Howell
pride and prejudice

➢ POSTS : 172
➢ ÂGE : Vingt-quatre ans.
➢ OCCUPATION : En dernière année d'études de droit pénal à Stanford.
➢ STATUT CIVIL : Pas intéressée, merci.
➢ ATTIRANCE : Les hommes, malheureusement.
➢ LOGEMENT : L'appartement #93, Downtown.
➢ RPS :
➢ AVATAR : Zendaya Coleman
➢ WHO ARE YOU : rena
➢ AUTRES VIES : Alex & Ashton.
➢ INSCRIPTION : 12/01/2018
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: jet black heart (robyn)   Dim 14 Jan - 22:29




Excuse me, could you please leave ?
« Robyn, je m’en vais. Tu finiras de rédiger le rapport sur l’affaire Gerard, j’en ai besoin rapidement. Alors demain matin, sur mon bureau. Passe une bonne soirée ! » Ma chef de stage m’adresse un grand sourire que je lui retourne sans rien laisser paraître de l’exaspération que ses mots viennent de provoquer en moi. « Vous l’aurez. À demain, Maître. » Je la regarde fermer la porte et attends quelques secondes, le temps qu’elle s’éloigne, pour écraser mon front contre la surface lisse de mon plan de travail. Il me faudrait encore trois heures au moins pour terminer ce document dans les temps, je peux tirer un trait sur mes projets de soirée plaids et série Netflix. Un long soupir résigné s’échappe de mes lèvres alors que je me redresse dans mon fauteuil, étire mon dos engourdi et me remets au travail. Plus vite ce rapport serait bouclé, plus vite je pourrais retrouver le confort de mon lit.

La nuit est déjà bien avancée lorsque je quitte enfin le cabinet déserté de tout employé. On dirait que je suis la seule à faire des heures sup’ ce soir. Je réajuste le sac en cuir accroché à mon épaule puis retrouve ma petite voiture garée quelques rues plus loin. C’est au doux son de la radio que j’atteins mon quartier d’habitation, faiblement éclairé par des lampadaires à la lumière grésillante. Le centre-ville est un lieu où il fait bon vivre, toujours animé en pleine journée, pourtant cette nuit c’est comme si je traversais une ville fantôme où seuls quelques chats errent sans but. Le moteur de ma voiture éteint, je sors du véhicule et entame les derniers mètres jusqu’à mon immeuble lorsqu’un type sorti d’une ruelle adjacente apparaît devant moi, une bouteille à la main et la démarche hésitante. Je fronce les sourcils alors que mon visage se ferme instantanément. On finit par se croiser, mon regard évitant le sien à tout prix alors que je me concentre sur le prochain lampadaire, menton légèrement relevé dans cette attitude hautaine qui semble me caractériser. Malheureusement, je réalise que tout ne se passe pas comme prévu lorsque son épaule bouscule rudement la mienne et que du liquide froid se déverse sur ma veste en denim. « Hey, regarde où tu vas ! » Je me retourne instantanément, le fusillant du regard. « Pardon ?! Tu marches même pas droit, c’est à moi de te dire ça ! » Ce mec est clairement rond comme un cul de bouteille et il a l’audace de me faire un reproche ? Non mais je rêve. « Ah oui ? Avec toute la place qu'il y a sur ce trottoir, tu te retrouves en travers de mon chemin ! » Et il continue en plus ! Je lève les yeux au ciel avant de faire un pas en avant. Il me toise d’une bonne tête mais ce n’est pas son allure de coton-tige qui va m’intimider. « C’est toi qui m’es rentrée dedans, tête de gland ! » Mon regard se pose sur la manche de mon blouson taché d’alcool collant, cette vue me tirant un flot d’injures alors que je tente d’en essuyer la majorité à l’aide de mon autre main. « Putain, ma veste est foutue ! J’espère que t’es fier de toi. » Un sourire narquois de sa part et je sens mon sang bouillir dans mes veines. « Blablabla. T’as fini de râler, c'est bon ? Dis-toi que ça te donne un genre. » Je plisse les yeux. Il est sérieux là ? « Un genre de dépravé comme le tien tu veux dire ? Ce blouson coûte probablement plus cher que ton loyer, mais ça évidemment, ça te passe au-dessus ! » Mes mots sont accompagnés de secs mouvements de bras qui soulignent mon énervement, accentué par l’air moqueur qui n’a toujours pas quitté le visage du bouclé devant moi. Je m’emporte assez rarement, mais ce type a le don de me faire sortir de mes gonds apparemment. « Oui, comme tes jérémiades. Tu vois, elles s'envolent au-dessus de ma tête. » Je ris jaune, peu sensible à sa répartie. « Ça me fait une belle jambe tiens. » Ce n’est qu’à ce moment que la fatigue prend le dessus, me filant une migraine dans la foulée. Pinçant brièvement l’arrête de mon nez pour tenter de la contrer, je pousse un long soupir et fais un pas en arrière, comme si ça allait désamorcer la bombe qui ne demande pourtant qu’à exploser entre nous. « Bon écoute mec. Je suis crevée, j’ai pas de temps à perdre avec un drogué dans ton genre. Alors tu vas être gentil, tu te ranges sur le côté et tu me laisses passer. » J’aurais aimé que mon ton autoritaire fasse son effet, mais il faut croire que Mister Bouclettes en face de moi est aussi insensible qu’un tronc d’arbre. « Ou tu peux aussi me contourner, chérie. » Si je m’écoutais je lui en foutrais une sur le champ. Son ton condescendant m’exaspère au plus haut point et ses yeux clairs qui me déshabillent de haut en bas me donnent envie de vomir. Quel connard. Finalement, je prends sur moi et opte pour une réplique qui me ressemble davantage. « T’as raison, ça te rappellera toutes les filles qui te contournent tous les jours. » Sans lui laisser le temps de répondre, je joins les gestes à la parole et m’écarte pour continuer mon chemin, le laissant planté derrière moi. Qu’il aille mourir dans un coin, ça arrangera bien du monde.


______

ALL WAS GOLDEN
when the moon fell in love with the sun, all was golden in the sky, all was golden when the day met the night.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Nathanaël Kay
mister bouclettes

➢ POSTS : 276
➢ ÂGE : vingt-huit ans (24.12.1989)
➢ SURNOM : loin d'apprécier le prénom donné par mes géniteurs, je me fais appeler Nath. Et plus rarement, Naël
➢ OCCUPATION : concepteur de jeux vidéos
➢ STATUT CIVIL : libre comme le vent
➢ ATTIRANCE : les femmes, rien que les femmes
➢ ASPIRATION : je pourrais rentrer dans le mélodramatique et dire que j'aimerais trouver la force de pardonner les actes de mon père, tirer un trait sur le silence de ma mère. Ou encore accepter son choix de fonder une nouvelle famille sans chercher à reprendre contact avec moi. Mais je ne veux rien de tout ça. Ce que j'espère encore, c'est de me confronter, un jour, au regard de mon père. Et ma seule aspiration, ce serait de lui coller une balle entre les deux yeux. Simple esprit de vengeance. Heureusement pour lui, je ne suis pas un tueur.
➢ QUOTE : « Je ne suis plus rien, rien qu'un cœur blessé. Rien qu'un soldat qui a livré son ultime combat jusqu'au dernier soupir. Emmène moi, ou laisse moi mourir. »
➢ LOGEMENT : castro district, dans l'appartement #118
➢ RPS :

« Even on the darkest night, I will be your sword and shield, your camouflage. And you will be mine »
#Robaël


➢ AVATAR : robert sexy sheehan
➢ CRÉDITS : ava › eledhwen. | signa › old money.
➢ WHO ARE YOU : gingerbread
➢ AUTRES VIES : oliver, ariel & may-line
➢ INSCRIPTION : 01/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: jet black heart (robyn)   Dim 14 Jan - 22:43


Spoiler:
 

I want you
Et je t'aime

______
love under a bad sign
I'm mad at you for being so cute and changing my mood and altering my route. ▬ What's wrong with you ? You make me sick for being so perfect.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité





MessageSujet: Re: jet black heart (robyn)   Dim 14 Jan - 22:52

Rebienvenue avec cette nana trooooop canon
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Jordan Fisher
lost in the fog

➢ POSTS : 5575 ➢ ÂGE : 27 ans (27 septembre 1990)
➢ SURNOM : Jo
➢ OCCUPATION : Producteur, Mixer, Auteur
➢ STATUT CIVIL : Célibataire
➢ ATTIRANCE : Se met pas d'étiquettes
➢ RPS : Levi - Alex - Izzy - May - Shane - Marsh - Maze - Le bal - Darius - Sophie

Rps terminés : Sam
➢ AVATAR : Colson Baker (MGK)
➢ CRÉDITS : ava : weaslove
➢ WHO ARE YOU : AMGK
➢ INSCRIPTION : 17/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: jet black heart (robyn)   Lun 15 Jan - 14:03

J'ai vu le titre ce matin, j'ai pensé à toi mais j'ai pas capté que c'était toi OF COURSE C'EST TOI

______
'Cause I loved ya
Does that mean nothing to you now? I loved ya. Get me back on homely ground  (c)lazare.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Nora Barlowe
club snow white

➢ POSTS : 232
➢ ÂGE : 26 ans
➢ SURNOM : No' (JUSTE No')
➢ OCCUPATION : Employée au cinéma
➢ STATUT CIVIL : Big up à moi-même
➢ ATTIRANCE : Elle, lui, toi
➢ QUOTE : Ride or die with me.
➢ LOGEMENT : Au loft #210 à Castro District entre nanas. Beaucoup d'oestrogènes, yep.
➢ RPS : Alex * William * Oliver * Adam * Sam
➢ AVATAR : Taylor Lashae
➢ CRÉDITS : Morrigan
➢ WHO ARE YOU : Red witchy
➢ AUTRES VIES : Nikola Grimes le sale môme
➢ INSCRIPTION : 23/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: jet black heart (robyn)   Mer 17 Jan - 16:04

Comment ça bouscule ce genre de vava+plume
Re-re bienvenue boss

______

Prototype personnel de Dieu, mutant à l’énergie dense jamais conçu pour la production en série. Il était le dernier d’une espèce : trop bizarre pour vivre mais trop rare pour mourir...

BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Robyn Howell
pride and prejudice

➢ POSTS : 172
➢ ÂGE : Vingt-quatre ans.
➢ OCCUPATION : En dernière année d'études de droit pénal à Stanford.
➢ STATUT CIVIL : Pas intéressée, merci.
➢ ATTIRANCE : Les hommes, malheureusement.
➢ LOGEMENT : L'appartement #93, Downtown.
➢ RPS :
➢ AVATAR : Zendaya Coleman
➢ WHO ARE YOU : rena
➢ AUTRES VIES : Alex & Ashton.
➢ INSCRIPTION : 12/01/2018
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: jet black heart (robyn)   Ven 19 Jan - 19:05

Merci les gens, j'vous aime tous

@Nathanaël Kay, vient me chercher   :
 

______

ALL WAS GOLDEN
when the moon fell in love with the sun, all was golden in the sky, all was golden when the day met the night.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Nathanaël Kay
mister bouclettes

➢ POSTS : 276
➢ ÂGE : vingt-huit ans (24.12.1989)
➢ SURNOM : loin d'apprécier le prénom donné par mes géniteurs, je me fais appeler Nath. Et plus rarement, Naël
➢ OCCUPATION : concepteur de jeux vidéos
➢ STATUT CIVIL : libre comme le vent
➢ ATTIRANCE : les femmes, rien que les femmes
➢ ASPIRATION : je pourrais rentrer dans le mélodramatique et dire que j'aimerais trouver la force de pardonner les actes de mon père, tirer un trait sur le silence de ma mère. Ou encore accepter son choix de fonder une nouvelle famille sans chercher à reprendre contact avec moi. Mais je ne veux rien de tout ça. Ce que j'espère encore, c'est de me confronter, un jour, au regard de mon père. Et ma seule aspiration, ce serait de lui coller une balle entre les deux yeux. Simple esprit de vengeance. Heureusement pour lui, je ne suis pas un tueur.
➢ QUOTE : « Je ne suis plus rien, rien qu'un cœur blessé. Rien qu'un soldat qui a livré son ultime combat jusqu'au dernier soupir. Emmène moi, ou laisse moi mourir. »
➢ LOGEMENT : castro district, dans l'appartement #118
➢ RPS :

« Even on the darkest night, I will be your sword and shield, your camouflage. And you will be mine »
#Robaël


➢ AVATAR : robert sexy sheehan
➢ CRÉDITS : ava › eledhwen. | signa › old money.
➢ WHO ARE YOU : gingerbread
➢ AUTRES VIES : oliver, ariel & may-line
➢ INSCRIPTION : 01/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur




MessageSujet: Re: jet black heart (robyn)   Ven 19 Jan - 19:14

Je n'ai qu'une chose à dire:
 


______
love under a bad sign
I'm mad at you for being so cute and changing my mood and altering my route. ▬ What's wrong with you ? You make me sick for being so perfect.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: jet black heart (robyn)   

Revenir en haut Aller en bas
 

jet black heart (robyn)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FOGGED UP ▲ CITY BY THE BAY :: MAN, I'M SO FOGGED UP :: WE COULD BE HEROES :: GONE TO HEAVEN-